Tarte aux mirabelles, à la ricotta végétale et au sirop d’érable (vegan, sans gluten)

Categories Culinarium, L'Arbre-en-ciel, Museum, Recettes picturales, Recettes salées, Recettes sucrées, Sans gluten
tarte mirabelles ricotta vegan sans gluten

Des détails surprenants se cachent souvent dans les tableaux (ce n’est pas l’historien de l’art Daniel Arasse qui me contredira, avec son essai Le Détail : pour une histoire rapprochée de la peinture, paru en 1992).

Quand ces détails se révèlent à nous, tout le sens de l’œuvre est impacté.

Elle s’éclaire.

Ces détails sont les clefs de l’œuvre.

Regardons le tableau Le Retour du fils prodigue de Rembrandt, peint vers 1668 (que j’ai déjà évoqué ici : http://www.larbreenciel.fr/une-longue-impatience-gaelle-josse/).

Rembrandt, Le Retour du fils prodigue, vers 1668. H/T, 262 x 205 cm. Saint-Pétersboug, musée de l'Ermitage.
Rembrandt, Le Retour du fils prodigue, vers 1668. H/T, 262 x 205 cm. Saint-Pétersboug, musée de l’Ermitage.

Il met en scène un célèbre épisode biblique, issu d’une parabole de Jésus. Un fils revient chez son père après avoir dilapidé tout son héritage dans les excès. À son retour, il tombe à genoux, prêt à recevoir reproches et remontrances. Mais son père le prend dans ses bras, le serre contre son cœur, l’accueille dans la joie et organise une grande fête en son honneur.

Cette parabole (du latin parabola, du grec ancien παραβολή, parabolè, « comparaison, rapprochement, rencontre ») a pour but d’exprimer l’amour absolu et inconditionnel de Dieu. Un amour simple, sans attente de retour, sans exigence.

Un amour à la fois maternel et paternel. Sans âge, sans sexe, sans limite.

Mais comment illustrer cet amour incommensurable, irreprésentable ? Trop grand, trop puissant pour se cantonner à la surface de la toile.

Rembrandt a trouvé un stratagème dans son tableau Le Retour du fils prodigue. Comme la parabole de Jésus, il a opté pour un saut de côté, une métaphore picturale.

Deux mains, posées sur les épaules du fils agenouillé.

Une main trapue et carrée, une main longue et fine. Vieillesse et jeunesse. Masculin et féminin. Père et mère.

Deux mains formant un tout, symboles de cet amour absolu. Sans âge, sans sexe, sans limite.

D’ailleurs, c’est de ces deux mains que semble émaner la lumière éclairant la scène.

tarte mirabelles ricotta vegan sans gluten

En imaginant et en cuisinant cette tarte à la mirabelle, j’ai pensé à ce tableau.

Sa lumière dorée tout d’abord, ses teintes chaudes et orangées, que les mirabelles dans mon panier semblaient refléter.

L’image du tableau sur ma rétine, les mirabelles dans ma main, une tarte s’est dessinée.

Une tarte mi sucrée mi salée, mi fromage mi dessert, mi été mi automne, mi rustique mi délicate. Réconfortante et dorée.

Une alliance entre la saveur de miel de la mirabelle et le goût fromagé de la ricotta végétale, le tout réhaussé des arômes boisés du sirop d’érable, et épicés de la cannelle, de la muscade, du clou de girofle et du gingembre.

Une tarte rustique, réalisée sans aucun moule, dont la pâte vient recouvrir la garniture comme une enveloppe protectrice. Mirabelles, petits fruits soleils d’été, déposées sur une pâte aux effluves automnales (un petit air de spéculoos), que l’on dégusterait tout aussi bien sur la terrasse ou au coin de la cheminée.

 

Tarte aux mirabelles, à la ricotta végétale et au sirop d’érable (vegan, sans gluten)

tarte mirabelles ricotta vegan sans gluten

Pour une petite tarte de 18 cm de diamètre environ (3/4 parts) :

Pour la pâte à tarte :

  • 40 g de farine de riz complet
  • 30 g de farine de sarrasin
  • 30 g de fécule de pomme de terre
  • 20 g de poudre d’amande
  • 1 càc de 4 épices (cannelle, clou de girofle, noix de muscade et gingembre) ou simplement de cannelle
  • 1 pincée de bicarbonate de soude alimentaire
  • 25 g de compote de pommes non sucrée
  • 1 à 2 càs de sirop d’érable (selon les goûts)
  • 1 càs de purée d’oléagineux au choix
  • Environ 50 ml d’eau

Pour la ricotta végétale :

Recette très fortement inspirée de Lloyd Lang (merci  : https://www.youtube.com/watch?v=Mr5O5pbNcwQ)

  • 100 g de haricots blancs cuits (égouttés et rincés si en pris en conserve)
  • 50 g de tofu lactofermenté (pour un goût plus prononcé, opter pour celui mariné au tamari)
  • 1 càs de levure maltée
  • 2 càs de jus de citron

Pour les mirabelles :

  • Une trentaine de mirabelles
  • Du sirop d’érable

Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients secs de la pâte.

Creuser un puits et verser la compote de pommes, le sirop d’érable et la purée d’oléagineux choisie. Amalgamer le tout, puis ajouter l’eau petit-à-petit jusqu’à former une boule de pâte souple et non collante.

Laisser reposer au frais 30 minutes minimum avant d’étaler la pâte, en formant un rond de 5 mm de hauteur environ.

Mixer les haricots blancs avec le tofu lactofermenté, le jus de citron et la levure maltée.

Étaler la ricotta végétale sur le rond de pâte, en laissant de quoi rabattre les bords.

Préchauffer le four à 180°C.

Laver les mirabelles. Les couper en deux afin de retirer le noyau.

Répartir les mirabelles sur la tarte en les serrant bien, face bombée vers le haut, puis rabattre les bords de la pâte façon tarte rustique.

Arroser d’un filet de sirop d’érable avant d’enfourner environ 30 minutes à 180°C.

À déguster tiède ou froide, avec encore un filet de sirop d’érable !

tarte mirabelles ricotta vegan sans gluten

Sources

ARASSE Daniel. Le Détail : pour une histoire rapprochée de la peinture. Paris : Flammarion, 1996 (1re édition 1992). 464 pages (Collection Champs arts).

Rembrandt, Le Retour du fils prodigue, vers 1668. H/T, 262 x 205 cm. Saint-Pétersboug, musée de l’Ermitage.

Vidéo de Lloyd Lang, « Journée dans mon assiette vegan, ajoutée le 14 avril 2017, https://www.youtube.com/watch?v=Mr5O5pbNcwQ.

tarte mirabelles ricotta vegan sans gluten

Et merci à une amie chère pour la jolie petite assiette en céramique et émail bleu.

Semez les graines de L'Arbre-en-ciel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *