Riz crémeux au chou-fleur comme un risotto, champignons et pois chiches rôtis (vegan, sans gluten)

Categories Culinarium, L'Arbre-en-ciel, Mets mots, Recettes salées, Sans gluten
riz crémeux chou-fleur, champignons et pois chiches rôtis vegan sans gluten

Des bons sentiments

Je me suis longtemps méfiée des “bons sentiments”.

La gentillesse, la bonté, la gratitude, l’enthousiasme, l’optimisme.

Je les associais à de la fragilité, de la crédulité, de la faiblesse. Une trop grande émotivité, non maîtrisée.

De la guimauve, de la tarte à la crème, du tout sucre tout miel. Trop mou et trop sucré. Les bons sentiments ne pouvaient qu’être “trop”, qu’être de trop.

Je me voulais lucide et éclairée, forte et fière, et cela me paraissait antinomique avec ces bons sentiments, trop mous et trop sucrés. Surtout, échapper au syndrome de “l’imbécile heureux”.

Peut-être parce que, déjà, je voulais refouler mes émotions, ma sensibilité, que je jugeais trop invasive. Peut-être parce que j’avais honte de ce que l’on nommait ma candeur, mon ingénuité.

Je me construisais une armure de sarcasme et de cynisme, d’indifférence et de froideur, que je considérais comme des éclats de lucidité. Moi, au moins, j’avais conscience que le monde était sauvage et hostile, la vie dure et vaine, l’Autre étranger et dangereux.

Mais cette “lucidité” ne me rendait pas invincible sous mon armure, lourde à porter de surcroît. Elle ne me rendait pas non plus plus aguerrie, plus assurée, lorsque les événements se déroulaient finalement mieux que ce que j’avais envisagé.

Alors, à quoi bon ?

Petit-à-petit, j’ai (ré)appris à remercier.

J’ai (ré)appris à donner.

J’ai (ré)appris à sourire.

J’ai (ré)appris à m’enthousiasmer.

J’ai (ré)appris à cultiver ces bons sentiments, mauvaises herbes de notre ego. Et Dieu sait que les mauvaises herbes sont essentielles, souvent davantage que les plantes ornementales ! 

Et Candide conclut, “Il faut cultiver notre jardin”.


riz crémeux chou-fleur, champignons et pois chiches rôtis vegan sans gluten

De la crème

J’ai regardé dernièrement “Rendez-vous en Terre inconnue” chez les Kogis, avec Thomas Pesquet, et pour l’ultime fois, Frédérique Lopez. J’ai été émue, touchée, alors qu’il y a encore quelques années j’aurais trouvé cela un peu exagéré, trop plein de “bons sentiments”, trop mous et trop sucrés (et j’avoue avoir encore cette petite voix qui me le susurre de temps à autre).

Mais la magie opère. Ces bons sentiments, cette empathie, cette gratitude, me poussent à agir, et ne me rendent pas molle et crédule comme je le craignais. Au contraire. N’oublions pas que la crème, bien dosée, et réalisée avec de bons ingrédients (végétaux !) apporte réconfort et lien. La crème de la crème. Le meilleur.

La recette du jour est à l’image de ces bons sentiments : douce, crémeuse, réconfortante, en plus d’être simple et équilibrée. Sa texture se rapproche de celle d’un risotto, bien que le mode de cuisson soit bien plus aisé : on cuit le riz rond trempé toute une nuit au préalable dans juste assez d’eau, on ajoute une béchamel de chou-fleur à la fin, et on laisse épaissir quelques minutes jusqu’à obtenir un mélange bien onctueux !

Un délice, accompagné de légumes rôtis, ici des champignons et des pois chiches, qui peuvent bien entendu être troqués avec d’autres : courges, choux, tubercules et autre légumineuses…

Mais l’association du blanc, du brun noir et du marron clair m’a aussi fait penser au peuple Kogi, avec leurs vêtements immaculés, leurs cheveux ébène et leur peau ambrée…

Riz crémeux au chou-fleur comme un risotto, champignons et pois chiches rôtis (vegan, sans gluten)

Pour 3/4 personnes :

Pour le riz :

  • 300 g de riz rond demi-complet trempé toute une nuit dans de l’eau
  • 100 g de chou-fleur
  • 1 càs de purée de noix de cajou (ou de purée d’amande blanche)
  • 1 pincée de bicarbonate de soude alimentaire
  • 4 càs de levure maltée
  • 1 càc de miso blond (facultatif)
  • Ail des ours ou ail en poudre
  • 1 pincée de sel

Pour les champignons et les pois chiches rôtis

  • 400 g de champignons de Paris
  • 200 g de pois chiches cuits (bien rincés si en conserve)
  • 1 càs sauce tamari
  • Ail des ours et aromates au choix (cumin, paprika…)

La veille, penser à mettre le riz à tremper dans de l’eau.

Préchauffer le four à 180°C

Cuire le chou-fleur à l’eau bouillante ou à la vapeur jusqu’à ce qu’il soit tendre. Mixer avec la purée de noix de cajou, le miso blond (facultatif) et le bicarbonate de soude.

Brosser et laver précautionneusement les champignons, les couper en dés.

Éplucher les pois chiches (facultatif, mais cette étape les rend bien plus digestes).

Verser les champignons et les pois chiches dans un plat allant au four recouvert de papier cuisson ou huilé. Mélanger avec la sauce tamari et les aromates choisis. Enfourner pour 15 minutes.

Égoutter et bien rincer le riz. Le mettre à cuire dans une casserole avec 800 ml d’eau.

Lorsque le riz a absorbé toute l’eau (10/15 minutes), ajouter le velouté de chou-fleur, éteindre le feu et couvrir quelques minutes jusqu’à ce que la préparation soit bien crémeuse.

Ajouter alors la levure maltée, l’ail et le sel selon les goûts.

Servir le riz surmonté des champignons et pois chiches juste sortis du four, le tout saupoudré de gomasio, d’encore plus de levure maltée et de graines de lin moulues ou d’autres graines.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *