Riz basmati, patate douce rôtie et fondue de poireaux, sauce cajou citron coco (vegan, sans gluten)

Categories Culinarium, L'Arbre-en-ciel, Mets mots, Recettes salées, Sans gluten
Riz basmati fondue de poireaux patate douce rôtie vegan sans gluten

Nous allions toujours à la mer en automne. Jamais l’été. L’été, c’était montagne et randonnées.

En même temps, avec notre peau blanche et notre goût pour le vert sapin, nous fuyions les plages de sable chaud, blanches aveuglantes sous le soleil, et noires de monde.

Mes souvenirs de plage sont donc pétris d’embruns et de bruine, de K-way et de bottes cirées. Et surtout, de ce goût iodé intense, transporté par le vent jusque sur nos lèvres et nos joues.

Nous partions généralement en début d’après-midi, sous les nuages, rassérénés par les paroles confiantes du père : “si l’on voit les contours des nuages, il ne pleuvra pas”, “le temps se dégage toujours plus vite près de l’océan”.

Une heure de route plus tard, nous arrivions à la plage, et immanquablement, il se mettait à pleuvoir. Mais cette petite pluie fine ne nous arrêtait pas, nous enfilions bottes et imperméables, et partions à l’assaut de la plage désertée, glanant ça-et-là les beaux coquillages dans nos poches, le sable dans nos chaussures. Nous grimpions et dévalions les dunes où l’oyat pliait sous le vent. Nous contemplions la mer au loin, le flux et le reflux des vagues, avant de l’approcher, prudemment, jusqu’à ce qu’elle vienne nous lécher le bout de nos bottes.

Et puis nous rentrions, les joues rosies, la peau humide et salée, du sable sur nos vêtements et sous nos semelles et les narines bien dégagées (le rhume de l’un ou l’une était souvent un prétexte à cette escapade maritime).

Nous rentrions, et très souvent le repas du soir était très simple, une soupe aux légumes du jardin et du riz ou du pain. Revigorés, réconfortés… et un peu fatigués.

L’assiette du jour a fait resurgir ces souvenirs. Une assiette iodée et acidulée, hivernale et réconfortante, qui allie le piquant du poireau et citron, la douceur du riz, de la patate douce et de la noix de cajou, et bien sûr le sel des algues et de la sauce tamari.

Une assiette toute simple, tricolore, blanc-vert-violet. Si j’ai opté pour une patate douce améthyste pour rappeler la couleur de certaines algues, vous pouvez bien sûr opter pour de l’orangée, ou même de la blanche. Les courges peuvent aussi se substituer au tubercule.

Riz basmati fondue de poireaux patate douce rôtie vegan sans gluten

Riz basmati, patate douce rôtie et fondue de poireaux, sauce cajou citron coco (vegan, sans gluten)

Pour 2 assiettes :

Pour le riz :

  • 100 à 150 g de riz basmati demi-complet trempé toute une nuit
  • 1 poignée d’algues

Pour les patates douces :

  • 250 à 300 g de patate douce (violette, orange ou blanche)
  • 1 càs de sauce tamari
  • Aromates au choix : thym, paprika…

Pour la fondue de poireaux

  • 300 g de poireaux hachés
  • 1 càs de purée de noix de cajou (ou d’un autre oléagineux)
  • 1 càc de moutarde
  • 1 càs de sauce tamari
  • 1 càs de jus de citron
  • Ail des ours en poudre (ou ail en poudre)

Pour la sauce :

  • 1 càs de purée de noix de cajou (ou d’un autre oléagineux)
  • 2 càs de jus de citron
  • 2/3 càs de lait de coco
  • 1 pincée de sel

Pour le riz : la veille, penser à le mettre à tremper au moins 12h. Le lendemain, l’égoutter et le rincer. Le faire cuire 15/20 minutes environ dans une casserole d’eau bouillante. Égoutter et rincer à l’eau froide. Ajouter une poignée d’algues et mélanger.

Pour les patates : préchauffer le four à 180°C. Nettoyer consciencieusement les tubercules puis les couper en dés. Répartir sur une plaque de cuisson ou dans un plat, arroser de sauce tamari, parsemer des aromates choisis. Bien mélanger avant d’enfourner 30/40 minutes jusqu’à ce que les dés soient tendres.

Pour la fondue de poireaux : faire revenir les poireaux hachés à la poêle quelques minutes, puis ajouter un fond d’eau. Laisser cuire environ 10/15 minutes jusqu’à ce que les poireaux soient fondants. Retirer le surplus d’eau avant d’ajouter la purée de noix de cajou, la moutarde, le jus de citron, la sauce tamari et l’ail des ours. Laisser chauffer quelques minutes en mélangeant bien, jusqu’à obtenir une préparation bien crémeuse.

Pour la sauce : délayer la purée de noix de cajou dans le jus de citron, puis ajouter progressivement le lait de coco jusqu’à obtenir la consistance désirée. Saler selon les goûts.

Il ne reste ensuite plus qu’à dresser l’assiette avec le riz, les patates rôties et la fondue de poireaux, avant de napper de sauce, et de parsemer de gomasio, graines et autres fruits secs selon les envies !

Riz basmati fondue de poireaux patate douce rôtie vegan sans gluten

Semez les graines de L'Arbre-en-ciel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *