Les Amours d’un fantôme en temps de guerre, Nicolas de Crécy (roman, 2018)

Categories Esthétique des livres, L'Arbre-en-ciel, Litterarium
Les Amours d'un fantôme en temps de guerre, Nicolas de Crécy

Les Amours d’un fantôme en temps de guerre, Nicolas de Crécy (roman, 2018)

Un jeune fantôme se retrouve orphelin, à l’orée du XXe siècle, alors que la guerre fait rage dans le monde des fantômes. Un monde parallèle, dont les événements annoncent ceux du monde des humains, comme une sombre prédiction…

Adolescent (car âgé de seulement quatre-vingt dix ans), le narrateur ectoplasmique se rappelle ses jeunes années de Résistance, à la recherche désespérée de ses parents et de son premier amour, Lili, une jeune fantôme au drapé de satin. Pour les retrouver, il n’hésitera pas à infiltrer les terribles troupes des FA, les Fantômes Acides, aux draps gluants et sales et à la face mortuaire. Courageux et sensible, quelques rencontres illumineront ces sombres années : Boulette, une chienne aux grands yeux noirs, frétillante et attachante, Boris, son fantôme protecteur, et une jeune humaine enfermée dans une cachette avec sa famille, qui écrit tous les jours dans son journal intime…

Le texte mêle efficacité et poésie, et est magnifiquement illustré par les dessins de l’auteur, en aquarelle et encre. Un ouvrage estampillé « jeunesse », qui a d’ailleurs reçu en 2018 le Prix Vendredi pour les romans ados. Toutefois, ce livre singulier s’adresse aussi aux adultes de par sa richesse et sa complexité. Le ton est en outre très doux-amer, oscillant entre naïveté et mélancolie. Les illustrations, à la fois délicates et sombres, retranscrivent parfaitement cette atmosphère.

Un livre qui incite à réfléchir sur nos propres choix, en tant qu’humains, et sur des notions telles que la mort, l’attachement, la guerre…

Les Amours d'un fantôme en temps de guerre, Nicolas de Crécy

Atmosphère/climat : pesant, comme avant un terrible orage

Saveur : amère et salée

Parfum : une odeur de fumée et de poussières, de guerre et d’ancien

Rythme : discontinu, des passages frénétiques, prestissimo, à des passages très lents, largo, notamment après la guerre

Sonorité : le silence, quelques frous-frous de draps, une atmosphère pesante, inquiétante, tendue

Couleur : bleu-gris, un ciel de nuit voilé, et blanc, évidemment

Le bleu-gris apparaît ici comme la couleur de la mélancolie (le blues), de l’instabilité, mais aussi de la douceur, de la fluidité, de la légèreté, comme le drapé d’un petit fantôme. Le spectre se faufile partout comme de l’eau, il s’envole comme la fumée…

Mots-clefs : fantômes, amour, guerre, Seconde Guerre Mondiale, totalitarisme, monde parallèle, courage, mort, Résistance, adolescence

Fratrie culturelle :

Les romans de Mathias Malzieu, notamment : MALZIEU Mathias. La Mécanique du cœur. Paris : Flammarion, 2014. (1re édition 2007). 428 pages.

Le jour de la naissance de Jack, en 1874 à Édimbourg, est si froid que son cœur en reste gelé. La sage-femme qui l’a mis au monde, mi-sorcière mi-chamane, remplace l’organe défectueux par une horloge qu’il ne faut pas oublier de remonter tous les matins. Le garçon doit aussi éviter toute émotion : pas de colère, pas d’amour. Mais il va rencontrer une chanteuse de rue au regard de braise…


Les bandes dessinées Petit vampire, de Joann Sfar


Les films de Tim Burton, notamment “Edward aux mains d’argent” (1990)

En accompagnement : une soupe couleur draps de fantôme, avec par exemple du panais, du céleri-rave et de la poire. Le panais et la poire pour la forme lacrymale ou ectoplasmique, le céleri-rave pour le côté lunaire (cette soupe est aussi tout-à-fait appropriée !), le tout en un mélange doux-amer, sucré-salé.


CRÉCY Nicolas de. Les Amours d’un fantôme en temps de guerre. Paris : Albin Michel, 2018. 216 pages.

Pour retrouver ses parents disparus lors de la guerre des fantômes, un adolescent s’enrôle dans la résistance. La Seconde Guerre mondiale des humains interfère dans sa destinée. Pourtant, quand il tombe amoureux d’une jeune humaine, il s’aperçoit que la communication de son monde vers le sien ne se fait pas : l’adolescente ne semble pas consciente de son existence. Prix Vendredi 2018.

Semez les graines de L'Arbre-en-ciel
error

2 thoughts on “Les Amours d’un fantôme en temps de guerre, Nicolas de Crécy (roman, 2018)

  1. Merci pour ta chronique, sur ce livre qui m’intrigue depuis sa sortie !
    Trop ardu pour de jeunes lecteurs; mais trop “jeunesse” pour des ados/jeunes adultes?
    Le contenu et ses illustrations sont très belles; mais je me pose la question du public cible; car l’idée n’est pas tant de faire un beau livre qui plaira aux libraires et critiques, mais qui saura toucher les lecteurs à qui il est destiné 🙂
    Or, dans une interview que j’ai lue de l’auteur, il avançait derrière de poétiques illustrations, la défense d’idées peut-être complexe pour les jeunes lecteurs, comme les menaces actuelles sur le système démocratique, la montée des populismes
    Des résonances que peuvent bien sûr comprendre les enfants; c’est l’intérêt des différentes grilles de lecture 🙂

    1. Coucou Mathilde,
      Pour ma part, je ne suis pas trop les recommandations du “public cible”, qui, bien que parfois pertinentes et permettant la classification des ouvrages (notamment en bibliothèque !), ont l’inconvénient de cloisonner les genres, entre les albums pour les enfants, les romans enfants/ados, et les romans adultes. Comme tu le dis, il y a plusieurs grilles de lectures, même pour un album jeunesse (comme par exemple Ca me gratte la terre, d’Olivier Costes, tu peux voir ma chronique dans les archives du blog), et je trouve cela dommage qu’en tant que lecteur, on se cantonne parfois, souvent, aux ouvrages qui nous sont soi-disant destinés.
      Pour revenir aux Amours d’un fantôme en temps de guerre, il est effectivement un peu complexe pour les jeunes lecteurs, d’où sa distinction “roman ado” au Prix Vendredi. Mais cet estampillage “roman ado” réfrène parfois certains adultes à le lire, ce qui est bien dommage !
      Merci en tout cas pour ta réflexion, et à bientôt, ici ou ailleurs !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *