Gratin de chou-fleur au tofu fumé (vegan, sans gluten)

Categories Culinarium, L'Arbre-en-ciel, Mets mots, Recettes salées
Gratin de chou-fleur au tofu fumé (vegan, sans gluten)

Voyage temporel et nostalgie gratinée

Il y a peu, un ancien camarade de collège reprenait contact avec moi, et en éternelle nostalgique, cela me replongeait dans une myriade de souvenirs qui n’ont sans doute que peu de choses à voir avec la réalité, et là n’est pas l’essentiel.

Ces “retrouvailles” – croiser de nouveau “l’avant” ; quelqu’un, quelque chose, un visage, un objet, une musique… – m’emportent irrémédiablement dans le passé, malgré les injonctions aujourd’hui récurrentes de “vivre le moment présent”.

Personnellement, je trouve que ces analepses (ou flashback si vous êtes davantage cinéphiles) apportent toute leur saveur au quotidien, même si celle-ci est douce-amère. Il y a quelque chose de réconfortant dans le “ça-a-été”, comme lorsqu’on regarde une photographie (merci Roland Barthes). De réconfortant et d’un peu oppressant, certes. On mesure la distance à la fois temporelle, spatiale et même mentale qui nous sépare de “l’avant”.

Il est difficile de ne pas juger ce passé, de ne pas juger qui on était, “avant”.

Dans mon voyage de mémoire de collégienne, j’ai regretté de ne pas avoir fait partie du “gratin”, des ados populaires qui semblaient vivre l’adolescence comme la meilleure période de leur vie, tout en me félicitant d’avoir été à la marge, l’intello maigrichonne un peu martienne (on disait la cale à cette époque-là ; si seulement je pouvais stabiliser le monde… !).

En ressortant Le Dictionnaire historique de la langue française d’Alain Rey ♥, j’ai appris que le premier sens du mot gratin, au XVIe siècle, était la partie résiduelle, souvent cramée, qui s’attache au fond d’un récipient et qu’il faut gratter pour la détacher. Ce n’est qu’au début du XIXe siècle que le terme plus positif et gourmand de préparation culinaire à la surface croustillante s’est imposé. Il est amusant de penser que le sens figuré “d’élite”, de par son étymologie, sent quelque peu le roussi. Au moins, je suis contente de ne pas m’y être brûlée les ailes

Gratin de chou-fleur au tofu fumé (vegan, sans gluten)

La fine fleur du gratin

Une nouvelle recette à base de chou-fleur, cette fois-ci plus classique, après le gâteau et le risotto ! Le traditionnel gratin, la première façon de préparer le chou-fleur qui m’a séduite et que j’ai appris à cuisiner. Aujourd’hui, la béchamel est devenue végétale sans rien perdre de sa saveur et de son crémeux. J’aime y glisser des brisures de châtaignes ou des flocons, que j’ai toujours dans mon placard, car je trouve que la rondeur un peu sucrée de la châtaigne se marie parfaitement au chou-fleur. Je les remplace parfois par des petits pois pour plus de verdure et de fraîcheur, dès que les beaux jours reviennent. Je vous liste aussi d’autres idées de variantes en fin d’article

Gratin de chou-fleur au tofu fumé (vegan, sans gluten)

Gratin de chou-fleur au tofu fumé (vegan, sans gluten)

Pour 4 personnes :

  • Un beau chou-fleur blanc, violet ou orange (environ 1, 5 kg)
  • 1 pincée de bicarbonate de soude alimentaire
  • 200 g de tofu fumé
  • 100 g de brisures de châtaignes ou 50 g de flocons de châtaignes (facultatif)
  • 400 ml de lait d’amande (ou autre lait végétal assez épais : éviter le lait de riz, trop aqueux et sucré)
  • 2 càs rases de fécule de pomme de terre
  • 2 càs de sauce tamari
  • Ail (des ours) en poudre
  • Muscade
  • Moutarde (facultatif)
  • Gomasio
  • Levure maltée

Préchauffer le four à 180°C.

Préparer le chou-fleur : enlever les feuilles, détailler les fleurettes. Conserver les petits troncs en les coupant en tronçons (le gros tronc peut être réutilisé dans une soupe). Les laver.

Cuire le chou-fleur quelques minutes dans de l’eau bouillante, à la casserole, ou à la vapeur. Les morceaux doivent rester légèrement fermes, car ils vont continuer à cuire dans le four.

Détailler le tofu fumé en dés ou en lardons.

Verser dans une casserole le lait d’amande et la sauce tamari. Y délayer la fécule. Porter à ébullition puis baisser le feu jusqu’à ce que le mélange ait bien épaissi. Ajouter l’ail en poudre, une pincée de muscade et un peu de moutarde selon les goûts. Rectifier l’assaisonnement au besoin.

Dans un plat allant au four, placer le chou-fleur, les morceaux de tofu et les brisures ou flocons de châtaignes. Recouvrir de sauce, puis parsemer le gratin de gomasio et de levure maltée.

Placer au four 10-15 minutes à 180°C en fonction grill, jusqu’à ce que le dessus soit bien doré.

Déguster avec du riz, du quinoa, ou toute autre céréale ou pseudo-céréale, ou encore avec des pommes de terre ou des patates douces.

Gratin de chou-fleur au tofu fumé (vegan, sans gluten)

Variantes

Au printemps, on peut troquer les brisures ou flocons de châtaignes par des petits pois.

N’importe quel tofu aromatisé peut remplacer le tofu fumé, en ajustant les condiments et aromates : une version tomatée avec un peu de purée de tomates dans la sauce, du tofu rosso, des tomates séchées et des herbes séchées, une version coco acidulée avec du tofu lactofermenté mariné dans un mélange tamari/jus de citron/lait de coco, un filet de jus de citron et un peu de lait de coco dans la crème, une version green avec des petits pois, du tofu à l’ail des ours et tout plein d’herbes fraîches… !

Gratin de chou-fleur au tofu fumé (vegan, sans gluten)
Semez les graines de L'Arbre-en-ciel
error

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *