figolus vegan sans gluten

Enveloppe, envole-toi

Longtemps je me suis couverte

les bras les jambes le visage le cœur

Je me suis enveloppée

de toiles de poudres d’épines

Longtemps je me suis couverte

de dureté et de froideur

Était-ce une carapace

ou un linceul

Je fuyais la chaleur

je la fuis encore

Mais j’apprends à aimer

la caresse du vent sur mes bras nus

les herbes folles sur mes jambes

les dégradés et les dénivellations de ma peau

***

[Et puis, ne nous le cachons pas, porter un masque donne chaud]

figolus vegan sans gluten

Sous l’enveloppe, le cœur fondant

Je viens d’une famille où le goûter est un repas à part entière. La plupart du temps, il n’avait rien de présomptueux, juste du pain, du beurre et des carrés de chocolat. Mais les jours fastes si j’ose dire, nous avions droit à nos biscuits préférés, et parmi ceux-ci il y avait les figolus. Une garniture de figues fondante et bien sucrée enveloppée d’une pâte à biscuits dorée un peu friable, avec sur le dessus ses striures caractéristiques.

Avec les études et la vie active, le goûter est devenu un en-cas pris sur le pouce, parfois oublié, parfois occulté faute de temps, relégué au week-end. Mais depuis quelques mois, je mets un point d’honneur à me préparer des petits biscuits faciles à emporter et à déguster n’importe où, pour une pause salutaire durant les après-midis de travail. De fait, je m’amuse à essayer de reproduire les biscuits de mon enfance, et notamment ces fameux figolus.

Il a fallu plusieurs essais, puisque bien sûr je cherchais une version végétale et sans gluten. Mais je suis plutôt satisfaite du résultat, qui n’ont évidemment pas tout-à-fait le goût des originaux, car plus rustiques et moins sucrés. Le véritable challenge était d’obtenir une pâte un peu sablée mais qui se tienne, et l’ajout de psyllium gonflé dans de l’eau au préalable a été une révélation de ce côté-là. Bref, je n’ai plus qu’à m’essayer maintenant aux barquettes trois chatons, aux spritz, aux petits écoliers et aux galettes au miel !

figolus vegan sans gluten

Figolus (vegan, sans gluten)

Pour 6 figolus :

  • 30 g de farine de riz
  • 20 g de poudre d’oléagineux (ici noix de cajou, au goût assez neutre)
  • 15 g de farine de maïs
  • 15 g de fécule (ici de pomme de terre)
  • 10 à 20 g de sucre (ici de fleur de coco)
  • 1 càc rase de psyllium en poudre + 3 càc d’eau
  • 1 pincée de bicarbonate de soude alimentaire
  • environ 30 ml de lait végétal (ici avoine, au goût assez neutre)
  • 1 càs d’huile d’olive
  • 100 g de figues séchées assez molles ou réhydratées quelques minutes dans de l’eau tiède OU de pâte de figues

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, faire gonfler la poudre de psyllium dans l’eau pendant quelques minutes.

Pendant ce temps, mixer les figues séchées pour obtenir une pâte (sauf si vous avez déjà de la pâte de figues toute prête, auquel cas, passer à l’étape suivante) OU les émincer finement et les malaxer un peu pour former une pâte grossière (si vous n’avez pas de mixeur adéquat – petit et puissant – , comme c’est mon cas !).

Dans le saladier avec le psyllium désormais gonflé, verser les farines, la fécule, la poudre d’oléagineux, le sucre et le bicarbonate. Ajouter 30 ml de lait végétal et l’huile d’olive. Mélanger et malaxer jusqu’à obtenir une boule de pâte. Si au début la pâte peut sembler un peu sèche, elle va s’amollir en malaxant : n’ajouter de lait que si nécessaire. Au contraire, ajouter de la farine si elle semble trop humide.

Étaler la pâte en un rectangle d’environ 5 mm d’épaisseur, 24/25 centimètres de long et 7 centimètres de large. Sans gluten, la pâte est bien sûr plus fragile et friable qu’une pâte classique.

Garnir au centre de pâte de figues, dans la longueur de la pâte.

Avec précaution, recouvrir de pâte les figues en rabattant les pans situés de part et d’autre. Amalgamer légèrement et retourner.

Avec un bon couteau, couper 6 figolus. Répartir sur une plaque de cuisson ou dans un plat recouvert de papier cuisson. Avec une fourchette, former les stries caractéristiques sur le dessus.

Enfourner environ 20 minutes en surveillant : les figolus doivent être légèrement dorés.

Laisser refroidir avant de déguster.

figolus vegan sans gluten

Variantes

  • Les figues séchées peuvent être remplacées par d’autres fruits séchés, comme des dattes, des pruneaux, des abricots secs, des raisins secs…
  • On peut aussi troquer la garniture à base de pâte de fruits secs par de la confiture assez épaisse, ou même des bâtonnets de chocolat !
figolus vegan sans gluten

4 thoughts on “Figolus (vegan, sans gluten)

  1. Chez moi aussi le goûter, c’était sacré, et ça l’est resté ! Le Figolu sont aussi un souvenir d’enfance, très lié à ma grand-mère qui en raffolait… Il y en avait toujours des ses placards. J’ai moi aussi souvent tenté des versions maison, et la tienne me donne envie de m’y remettre ! A tester cette astuce avec du psyllium. Belle semaine à toi.

    1. Bonjour Milounette,

      Oui tu me rediras si cette version te convient (sachant qu’évidemment, ils n’ont pas exactement le même goût que les originaux !). C’est vrai que depuis que j’ai “découvert” le psyllium, c’est une véritable révélation pour le côté liant et “gonflant”.

      Belle journée à toi.

  2. Ils sont superbes 🙂 C’était les seuls biscuits industriels que j’appréciais quand j’étais petite, je vais tenter ta recette avec plaisir 🙂 Bisous Mathilde !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *