Cake à la betterave rouge (vegan, sans gluten)

Categories Culinarium, L'Arbre-en-ciel, Litterarium, Mets mots, Recettes salées, Sans gluten
cake betterave vegan sans gluten

Sur le chemin

Combien de fois

suis-je partie sous un soleil rayonnant

et suis revenue sous une pluie battante

Trempée

Le cœur aussi gris que le ciel

Combien de fois mon cœur battant

s’est-il gonflé de larmes

Dix fois

Vingt fois

Mille fois

J’avais peur

de tomber

de glisser

de trembler

Mais en marchant sous la pluie

Dix fois

Vingt fois

Mille fois

J’ai appris à l’aimer

à chanter

La pluie pleure pour nous

La pluie pleure avec nous

Elle nous lave

Elle nous console

Et combien de fois

suis-je partie sous la pluie

et suis revenue sous le soleil ?

Dégradation et dégradé

En ce dimanche pluvieux (point météo : une dégradation venue de l’ouest qui devrait s’améliorer au cours de la journée), un texte un brin mélancolique et métaphorique pour accompagner ce joli cake à la betterave, dont la préparation est un véritable dégradé de couleur. Le rose de la betterave rouge se mue en orangé à la cuisson, véritable aurore culinaire.

Ce cake est incroyablement moelleux et parfumé, légèrement sucré (on pourrait même envisager de le déguster en dessert !), avec une croûte de graines pour le contraste gourmand.

Je redécouvre en ce moment la betterave, ce merveilleux tubercule qui permet toutes ces expérimentations culino-chromatiques (le chou rouge n’étant pas en reste !). Il y a fort à parier que vous risquez de la croiser très régulièrement sur le blog de L’Arbre-en-ciel ou sur son Instagram, sous forme de cake bien sûr, de sauce crémeuse, ou encore de petit gâteau !

Pour en savoir plus sur ce tubercule, je vous invite à lire cet ancien article d’un pain nuage rose (avec un joli conte en prime), ou encore celui très complet du blog Amande et Basilic !

cake betterave vegan sans gluten

Cake à la betterave rouge (vegan, sans gluten)

Pour 3 à 4 parts (moule à cake de 20 cm de long) :

  • 100 de betterave rouge crue (poids épluchée)
  • 100 g de farine de riz complet
  • 30 g de farine de pois chiche
  • 20 g de fécule de pommes de terre (ou autre fécule)
  • 120 ml de lait végétal
  • ½ càc de bicarbonate de soude alimentaire
  • 1 pincée de sel
  • Graines à parsemer sur le dessus : tournesol, courge, lin…

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, râper finement la betterave (prendre des gants et un tablier pour éviter une teinture rose violette, tatouage récalcitrant ou tache quasi indélébile…).

Ajouter les farines et la fécule, le sel et le bicarbonate. Mélanger.

Verser progressivement le lait végétal en remuant bien avec un fouet pour éviter les grumeaux.

Lorsque l’ensemble est bien amalgamé, verser la préparation dans un moule à cake recouvert de papier cuisson. Parsemer le dessus de graines au choix.

Enfourner 30 à 40 minutes à 180°C.

Bien laisser refroidir avant de découper en parts.

cake betterave vegan sans gluten

Idées d’accompagnements

J’accompagne généralement ce cake de légumes, soit sous forme de mousseline, soit rôtis au four, et de céréales et/ou de légumineuses.

cake betterave quinoa brocoli houmous algues vegan sans gluten
Une assiette complète : cake à la betterave, quinoa, brocoli al dente citronné, houmous, le tout parsemé d’algues, de gomasio et de graines de lin moulues

cake betterave vegan sans gluten

 

Semez les graines de L'Arbre-en-ciel

6 thoughts on “Cake à la betterave rouge (vegan, sans gluten)

  1. Bonjour Mathilde,
    Le texte est superbe et la recette me tente, il me manque juste la fécule et les différentes farines pour commencer cette aventure automnale.
    Douce soirée à toi

    1. Anne,
      Merci pour ton commentaire, cela me fait plaisir de te voir par ici ! Oui, je m’essaie à un peu de poésie… Les mots me viennent souvent lors d’une promenade dans la nature… Les farines peuvent être remplacées par de la farine de blé toute simple, si jamais tu n’as que cela en stock !
      Belle journée à toi.

  2. J’aime beaucoup la betterave aussi 🙂 Sa couleur est tellement soutenue qu’elle devient envoûtante… Et sa saveur naturellement sucrée permet de diminuer l’ajout de sucre dans les pâtisseries, tout en apportant un petit goût tout doux en plus.

    1. Oui, je la redécouvre, moi qui l’ai un peu boudée ces dernières années, à tort vraiment ! Je me régale en ce moment de sa saveur, de sa couleur, histoire de rattraper cet affront !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *